Au secours! Les enfants vont être en vacances!

Les vacances :

Ce mot vient du latin vacans, participe passé du verbe vacare qui signifie être libre, inoccupé, oisif (avoir du temps libre).
Or, il se trouve que les enfants ont bien plus de périodes de vacances que nous. Alors pour bon nombre d'entre vous c'est un casse tête.

Cela risque d'être l'enfer...

Effectivement, cette période d'oisiveté est difficile à vivre pour les parents mais aussi pour les enfants. 
Habitués à des rythmes soutenus de réflexion, de travail et d'activité, l'oisiveté vient déstabiliser les enfants au moins autant que les parents. 

Bon nombre d'organismes (que je salue au passage) proposent des activités des plus récréatives aux plus intellectuelles ou solidaires. 

 

Mais malgré ça, pour les parents, ces deux mois de vacances sont de véritables casses-têtes (surtout si vous avez un enfant à haut potentiel). 


Alors que faire?

- Élaborer un projet au long cours : les enfants peuvent se lancer un défi pour les vacances (construction d'une cabane dans les arbres, projet vidéo, défi sportif...).

- Planifier ensemble semaine après semaine au minimum : cela permet à l'enfant de savoir ce qui est prévu et d'anticiper mais aussi de se réjouir. 

- Prévoir des activités à partager en famille pour consolider le lien familial. 

- Eviter de trop bouleverser leur rythme. On peut relâcher mais pas tout chambouler. Plus on perturbe, plus le retour devra être anticipé. 

- Trouver des relais.


Et pour vous...

Evitez de devenir incohérents parce qu'ils sont en vacances. Une règle est une règle. Nous sommes en vacances et le code de la route reste valable. Et bien c'est pareil pour eux. 

Les vacances restent un moment soumis à des règles : 

- d'usage du téléphone, de la tablette, de la télé....

- de pratiques domestiques (rangement de la chambre...)

- de rythme (lever, coucher, sorties...)

On peut être plus souple, mais l'idéal est de mettre les choses au point dès le départ en fixant sa limite. 

Et puis, surtout, on n'hésite pas, quand ça devient tendu, qu'on se sent un peu débordé, on fait appel à des relais, à du soutien et on prend du recul. 
On se concentre sur ce qui est important et on re-la-ti-vi-se!!!!

Les vacances ont une fin, et vous devez vous en sortir, sans avoir besoin de 15 jours de vacances pour s'en remettre! 

Et si besoin, votre coach peut être une aide précieuse... 

ALORS BONNES VACANCES A TOUS!!!

Écrire commentaire

Commentaires: 0