Les interdits

Non, ce n'est pas un gros mot! Vos enfants en ont besoin...

Depuis quelques années, on entend des discours autour de l'interdit et les parents ne savent parfois plus quelle est la bonne attitude. Entre ceux qui interdisent fermement, ceux qui considèrent qu'il est interdit d'interdire, ceux qui ne souhaitent passer que du bon temps avec leurs enfants... Difficile de faire le tri. Et pourtant les choses sont simples... 

 

Pour commencer, il faut définir quelles sont nos valeurs parentales communes. Qu'est-ce qui est important, qu'est ce qui ne l'est pas. 

Une fois que ce cadre est posé, on peut commencer à définir quels seront les interdits que nous poserons, en tant que parents. 
En tant que professionnels, la tâche est un peu plus délicate car il faut trouver des valeurs communes avec celles posées par le cadre d'intervention. 


les interdits

En réalité, comme l'a dit Jean Epstein dans une de ses conférence, il faut prendre conscience que les Inter Dits sont les mots qui sont dits entre deux personnes. Entre l'enfant et son parent, entre l'enfant et les professionnels. 

 

Un enfant en quête d'interdits, qui cherche constamment la limite en se confrontant à elle, cherche en réalité le contact. Il attend qu'on lui dise quelque chose. 
Alors, même si vous êtes fatigués, même si vous êtes maladroits, si vous pensez ne pas savoir comment faire, parlez, posez des Inter Dits...

 

Basez-vous sur vos valeurs, faites le point sur ce qui est important pour vous et donnez des repères à vos enfants. On pourrait aussi ici parler de Re-pères qui Ré-parent, mais ces mots coupés viennent nous interpeller sur des sens cachés mais pour autant profonds de ces mots si importants dans l'éducation des enfants. 

En Inter Disant, on crée du lien, on transmet des valeurs communes, on permet la construction d'une identité familiale mais aussi de l'identité de nos enfants. 

 

Il ne s'agit pas de devenir un tyran. En expliquant, en parlant, l'Inter Dit prend une dimension différente. On peut utiliser des techniques de communication non violente, on peut rester assertif, mais il faut répondre à ses attentes. En pas en cédant...


Et si vous n'êtes pas sûrs du vous? Pas de panique. L'une ou l'autre séance de coaching ou participer à un atelier et c'est parti. Vous voilà parés pour poser les bons repères de façon à respecter votre écologie personnelle et celle de vos enfants. 

 

Pour en savoir plus, c'est par ici...

Écrire commentaire

Commentaires: 0