Soyez des parents imparfaits

Soyez juste suffisamment bons….

C’est Winicott qui parle de la mère suffisamment bonne. Ni trop près car elle empêcherait l’expérience, ni trop loin parce qu’elle insécuriserait l’enfant.

 

Alors maintenant, STOP à la culpabilisation. La Bonne Maman, c’est de la confiture.

 

 

Soyez vrais, soyez imparfaits, et assumez vos responsabilités, autrement dit, vos habilités à la réponse.

Tous les discours environnants, poussent les parents à réfléchir à tout ce qu’ils disent, font, et il peut en découler un sentiment de culpabilité ou pire, l’impression de ne plus savoir comment faire. Je le vois parfois en formation, certains se disent « mon dieu, mais j’ai été un parent indigne ! »

Alors stop ! Arrêtez de vouloir être parfaits. Le monde n’est pas parfait. Et loin de là. Et c’est en se confrontant aux imperfections du monde, de l’autre, qu’on grandit, qu’on développe des forces et des compétences nouvelles.

 

Dans l’histoire du Petit Prince, au moment de partir, il s’inquiète pour sa rose. Elle lui donne l’autorisation de partir, sans la cloche de verre pour la protéger. Elle lui dit ceci : « il faut bien que je subisse deux ou trois chenilles si je veux voir les papillons, il paraît que c’est tellement beau ! »

Alors, laissez vos enfants subir deux ou trois chenilles, même avec vous. Et relativisez !

 

Vous vous êtes emporté ? Il apprendra que la patience a ses limites et que lui aussi peut en avoir…

Vous n’arrivez plus à écouter ? Il apprendra que parfois la fatigue nous submerge….

Vous n’avez pas assez de temps pour lui ? il apprendra l’indépendance et la patience….

Vous êtes fragilisé ? Il apprendra que chacun peut avoir des faiblesses et qu'il vaut mieux parfois les reconnaître et les apprivoiser...

Vous subissez des bouleversements dans votre vie ? Le retentissement dans leur vie leur permettra de trouver des ressources insoupçonnées. C’est le principe de la résilience si bien expliqué par Boris Cyrulnik.

 

Dans chaque chose, appliquez-vous à trouver le trésor caché. Qu’est-ce que vos manquements vont permettre ? Assumez vos imperfections. Vous apprendrez à vos enfants que la perfection est un leurre. Qu’il n’est pas utile de lui courir après et qu’il faut être soi.

 

 

 

Soyez VOUS, soyez VRAIS, soyez IMPARFAITS….
Et vos enfants seront heureux malgré tout. 

Impressions