L'enfant intellectuellement précoce (partie 1)

J'ai décidé d'écrire une série d'articles sur le haut potentiel intellectuel. 
Commençons par évoquer les signes qui peuvent laisser penser que votre enfant gagnerait à être testé.

Pour cela je vais essayer de garder une certaine chronologie ou tout du moins suivre des thématiques.


Dès la naissance, l'enfant à haut potentiel va vous surprendre par le regard qu'il a sur le monde. Il a à peine quelques heures qu'il va regarder ce qui l'entoure et il dormira très peu. Le sommeil sera d'ailleurs un élément source de difficultés pour l'enfant à haut potentiel. Nous y reviendrons.

Au bout de quelques mois, l'enfant à haut potentiel va surprendre par ses paradoxes de développement. En effet, il est capable de faire des choses très précises, mais d'autre, apparemment très simples pas forcément. Il essayera très tôt de manger seul par exemple.

Le langage s'acquiert très vite et de façon très complète. Il ne passe pas forcément par l'étape du babillage et utilisera rapidement des structures de phrase complètes. Les parents disent souvent que leur enfant parle depuis toujours.

La marche est aussi une étape particulière. L’enfant à haut potentiel aura tendance à bien observer comment cela se passe, ne jugera pas utile de se déplacer à quatre pattes, mais acquerra la marche de façon assez remarquable. Dans bien des domaines d’ailleurs, il est important de noter que l’enfant à haut potentiel aura tendance à observer, à prendre son temps afin de pouvoir s’assurer que lorsqu’il se lance, il fera les choses bien. Souvent très perfectionnistes et précis, ils ont besoin de contrôler ce qu’ils vont produire. Pour autant, ils peuvent être très désordonnés dans leur espace de vie. Il s’agit d’ailleurs très souvent un grand sujet de tension avec leurs parents surtout à l’adolescence.

A la maternelle, l’enfant à haut potentiel aura déjà perçu le fait que la vie s’arrêtera. Il posera des questions sur des sujets existentiels et très surprenants pour des petits. Aussi il se passionnera pour des sujets variés qu’il explorera jusqu’à ce que ça lui passe. La période est aussi marquée par l’omniprésence de la question pourquoi ? Cette question ne le quittera pas. Tout est sujet à pourquoi et si l’enfant ne perçoit pas le sens d’une règle, d’une consigne, il demandera pourquoi. Et l’adulte a vraiment intérêt à être cohérent dans sa justification. A défaut, il s’en suivra de nombreuses négociations et l’enfant ne comprendra pas, et sans doute ne fera pas.

Un point important à relever mais qui fera l’objet d’un développement ultérieur concerne l’hypersensibilité de ces enfants. Qu’elle soit émotionnelle, affective ou sensitive, elle est très présente dans le développement de ces enfants. L’hyper kinésie n’est pas un mythe. Les pulls qui grattent, la sensibilité aux bruits, à la douleur, à l’injustice sont autant d’éléments qui rendent la vie dure à ces enfants. Et bien souvent, nous passons largement à côté. Nous y reviendrons la prochaine fois.

 

Plus tard dans la série d’articles, nous aborderons la question de l’enfant à haut potentiel à l’école. C’est un vaste et complexe sujet. Nous prendrons le temps d’y revenir. 
N’hésitez pas à laisser vos commentaires, à me contacter si vous avez des questions et surtout partagez pour que le plus grand nombre soit sensibilisé. 


Écrire commentaire

Commentaires: 0